les sept axes du projet

Présenter de nouvelles formes et de nouveaux contenus

Aider notamment la recherche d’écritures mêlant différentes disciplines et différents medias, contribuer à décloisonner les arts et soutenir la création, source de développement durable.

Soutenir les jeunes metteurs en scène

Le renouvellement artistique se fait par le soutien à la nouvelle création et aux formes innovantes. La relative souplesse du dispositif théâtral permet aux jeunes metteurs en scène qui en ont le désir et qui ont un projet de recherche en cours de rencontrer des spécialistes, de présenter leur travail à des professionnels et d’être découverts par différents publics.

Confronter les traditions et la recherche artistique afin d’alimenter la réflexion théorique

Différents types de rencontres impliquant des artistes, des sociologues et des philosophes de divers pays doivent être un élément central de cet axe. Partager la réflexion est aussi un facteur d’éducation des publics.

Aider à la formation des comédiens

Les diverses méthodes employées par différents centres de formation peuvent permettre de partager des expériences et développer des synergies. Les relations tissées entre les étudiants pourront faire naître de nouveaux échanges et créer une saine émulation. Il s’agit de produire une nouvelle génération d’acteurs grâce à des échanges entre les équipes pédagogiques, et à l’immersion de classes dans d’autres pays, d’autres cultures théâtrales et d’autres méthodes d’enseignement.

Contribuer au développement linguistique

La coopération culturelle doit encourager la diversité linguistique. Présenter des spectacles en langue originale avec des surtitres permet de faire redécouvrir le caractère vivant et la musicalité des langues, et montre que l’on peut aussi comprendre une langue par la poésie qu’elle véhicule.

Prendre en compte la diversité des populations de chaque pays

Il nous faut réexaminer le rapport aux populations immigrées, à l’heure où le phénomène migratoire est en hausse. Avec le métissage des populations, l’intégration des différences représente une forme d’enrichissement. Elle permet à chaque citoyen de prendre conscience de son sens de l’appartenance, et d’être confronté à d’autres cultures à l’intérieur de son propre espace de vie.

Participer à la construction artistique et culturelle de l’Europe

Il s’agit de renforcer l’engagement et le soutien des populations à la création de l’Europe, en créant un espace poétique capable de proposer de nouveaux liens sensibles entre l’individu et le collectif, du plus singulier au plus universel.