Théâtre National de Bretagne

Le Théâtre National de Bretagne (TNB) est l’héritier d’une histoire qui remonte à la création du Centre Dramatique de l’Ouest en 1949, qui se trouve ensuite liée à celle de la Maison de la Culture, fondée en 1968. Le TNB voit le jour en 1990, fusion du CDN et de la Maison de la Culture. Le TNB est un CDN singulier: pôle européen de création théâtrale et chorégraphique, il est doté d’une mission élargie à la danse et à la musique, d’un festival, d’un cinéma et d’une École Supérieure d’Art Dramatique. Le TNB accueille plus de 200 000 spectateurs chaque saison. Depuis sa naissance se sont succédés à sa direction : Hubert Gignoux, Georges Goubert, Guy Parigot, Chérif Khaznadar, Dominique Quéhec, PierreJean Valentin, Pierre Debauche, Emmanuel de Véricourt, François Le Pillouër. Depuis 2017, la direction du TNB est confiée au comédien et metteur en scène Arthur Nauzyciel.
À son arrivée, Arthur Nauzyciel a mis en place un projet fondé sur le triptyque « Partager, Transmettre, Rencontrer », auquel il a voulu associer 16 autres artistes, un chercheur et un acteur. Le projet artistique d’Arthur Nauzyciel pour le TNB décloisonne les disciplines en invitant le spectateur à circuler de l’une à l’autre et raconte la fluidité des expressions artistiques. Le Cinéma y a sa place, faisant partie intégrante de la programmation. Avec l’arrivée de la promotion 10 à l’automne 2018, Arthur Nauzyciel et Laurent Poitrenaux refondent le projet pédagogique de l’École du TNB, à travers une formation de l’acteur pluridisciplinaire et ouverte sur l’international.

La mission première d’un Centre Dramatique National (CDN) est la création théâtrale. Créés au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il en existe aujourd’hui 38 en France. Mis au service du projet de décentralisation dramatique et de démocratisation culturelle imaginé par Jean Zay, impulsé par Jeanne Laurent puis André Malraux, ils sont les piliers de la politique culturelle hexagonale qui continue de défendre l’idée que l’art, la culture et le théâtre doivent répondre à une mission de service public, c’est-à-dire proposer une offre artistique de qualité et accessible à tous sur l’ensemble du territoire national. La direction des CDN est confiée à des metteurs en scène afin d’y conduire un projet artistique sur la durée, ancré sur un territoire et partagé avec le public. Centrés sur la création, l’écriture contemporaine, les mises en scène innovantes, les accueils de grands spectacles français et étrangers, l’accompagnement des artistes et du public, les CDN sont aujourd’hui uniques au monde et réunissent plus d’un million de spectateurs chaque saison.

LE FESTIVAL TNB
Le Festival TNB est imaginé depuis 2017 comme un précipité de la saison artistique. S’ancrant dans le désir de construire un lien durable avec le public basé sur la prise de risque et la curiosité. Pour favoriser la rencontre, faire entendre les sons discordants du vivant et que le théâtre ne soit pas une frontière de plus. Cette effervescence ne pourrait avoir lieu sans la complicité et la participation d’autres acteurs culturels. Elle permet ainsi au Festival TNB de se déployer dans une quinzaine de lieux de l’agglomération rennaise. Le Festival TNB est pensé comme la caisse de résonance de chaque saison. Cette nouvelle édition se tiendra du 6 novembre 2019 au 17 novembre 2019 et rassemblera près d’une trentaine de propositions, se jouant des formats, des disciplines et des genres, sachant ouvrir de nouveaux dialogues avec le cinéma, les arts plastiques, la musique. Deux temps forts complémentaires (l’un destiné aux professionnels, l’autre à destination des écoles supérieures d’art) sont organisés au cours du festival. Le Festival TNB est organisé par Le Théâtre National de Bretagne, Centre Européen de Création Théâtrale et Chorégraphique, Centre Dramatique National, Rennes.
En collaboration avec

  • Les Trans;
  • Carré Sévigné, Cesson Sévigné;
  • Le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne;
  • Les Champs Libres;
  • Le Grand Logis, Bruz;
  • L’Opéra de Rennes;
  • La Paillette MJC;
  • Le Théâtre L’Aire Libre–CPPC, Saint-Jacques-de-la-Lande;
  • Le Triangle, Cité de la danse;
  • Les Universités Rennes 1 et Rennes 2
  • L’Institut Français
  • Spectacle Vivant en Bretagne
  • (en cours)

L’ÉCOLE DU TNB
Fondée en 1991, l’École du TNB propose une formation supérieure pour de jeunes acteurs à travers un cursus de 3 ans. Elle est composée d’une promotion unique de 20 élèves âgés de 18 à 26 ans recrutés sur concours. À l’arrivée d’Arthur Nauzyciel à la direction du TNB et de son École, un nouveau projet pédagogique a été mis en place pour la rentrée de la dixième promotion en septembre 2018. Pour la première fois depuis sa création, le directeur du TNB est aussi celui de l’École. Avec un acteur/metteur en scène à la tête du TNB, la pensée qui anime le projet du théâtre peut se déployer de manière cohérente au coeur même du projet pédagogique de l’École. À l’image du TNB, ce projet, pensé avec Laurent Poitrenaux, responsable pédagogique associé, autour d’un groupe de 16 artistes, un chercheur et un acteur associés, développe une formation de l’acteur pluridisciplinaire et ouverte sur l’international. Trois axes forts caractérisent chaque année d’étude de la Promotion 10: l’apprentissage des fondamentaux de l’acteur et la découverte des processus de création en première année (2018- 2019), la création et l’interprétation d’un répertoire joué en public en deuxième année (2019-2020) et le déploiement de projets internationaux à la fois individuels (séjours d’étude ou stages à l’étranger) et collectifs (ateliers délocalisés, rencontres internationales d’écoles de théâtre au Festival TNB) en troisième année (2020-2021).

http://www.t-n-b.fr/