Prospero, partager nos différences

Les dix partenaires engagés dans le projet pluriannuel de coopération culturelle “Prospero” souhaitent accomplir un geste artistique et culturel, et promouvoir un projet théâtral ambitieux qui soit aussi un geste politique, participant ainsi à la construction d’une Europe artistique et culturelle.

Les partenaires réunis autour de ce projet ambitieux sont:

  • Théâtre de Liège (Belgique) – coordinateur
  • Théâtre National de Bretagne (Rennes, France)
  • Odéon-Théâtre de l’Europe (Paris, France)
  • Emilia Romagna Teatro Fondazione (Modena, Italie)
  • Schaubühne am Lehniner Platz (Berlin, Allemagne)
  • Göteborgs Stadsteater (Suède)
  • Théâtre National croate de Zagreb (Croatie)
  • Internationaal Theater Amsterdam (Pays-Bas)
  • São Luiz Teatro Municipal (Lisbonne, Portugal)
  • Teatros del Canal (Madrid, Espagne)

Le présent est soumis à des changements importants, sur des fonds de toiles immuables. Les progrès scientifiques et techniques sont certains mais difficiles à appréhender : ils obligent ainsi à une réflexion approfondie sur cette aventure. Quels seraient les progrès humains ? Que seraient les progrès de l’Humanité? Dans des mondes assez mal définis, où se creusent des clivages abrupts (blocs politiques rivaux, individus très riches et personnes pauvres, mégalopoles mondialisées et régions délaissées, pays en guerre et zones de paix…), l’Europe se cherche une voie nouvelle. Le théâtre, dont certains annoncent un peu vite le déclin, a depuis longtemps accompagné les hommes dans leurs joies et leurs drames, dans leurs recherches du bonheur.

Prospero regroupe des théâtres chargés dans leurs pays de missions importantes de création et de diffusion. Leurs directeurs artistiques, leurs intendants sont reconnus pour leur exigence et leurs talents créatifs. Européens convaincus, découvreurs de nouveaux artistes, passionnés par les langues, les esthétiques et la multiplicité des récits européens, ils questionnent les pratiques et pensent qu’ils peuvent faire profiter de leurs expériences d’autres structures du secteur artistique. Ils croient que, pour ce continent, l’issue est dans le rassemblement électif et la réussite dans cet adage : ” Les uns par les autres”. Cela suppose une meilleure connaissance des étrangers aussi bien que l’écoute et le partage des histoires, des recherches et des points de vue.

 

Fondation du groupe Prospero

De 2008 à 2012, sept théâtres ont créé un dispositif de coopération avec le soutien du Programme Culture de l’Union européenne : le projet Prospero.

– le Théâtre de Liège (Belgique)
– le Théâtre National de Bretagne (Rennes – France)
– la Emilia Romagna Teatro Fondazione (Modène – Italie)
– la Schaubühne am Lehniner Platz (Berlin – Allemagne)
– le Göteborgs Stadsteater (Göteborg – Suède)
– le Théâtre National Croate de Zagreb (Croatie)
– le Festival d’Athènes et d’Épidaure (Grèce)

Ils ont pris la décision de travailler pendant trois ans (juillet 2014 – juin 2017) suivant deux axes :

 

1. Le développement de la création européenne : dans le but de déterminer, soutenir et accompagner six créations de grande ampleur. Les trois premières étaient:

You are my Destiny (Lo stupro di Lucrezia) de et par Angélica Liddell (Espagne),
The Forbidden Zone de Duncan Macmillan par Katie Mitchell (Royaume-Uni, Allemagne),
Ti regalo la mia morte, Veronika, librement inspiré de la poésie du cinéma de Rainer Werner Fassbinder, mis en scène par Antonio Latella (Italie).
Ces spectacles ont été présentés lors de tournées en Europe.

2. La formation de jeunes comédiens :

Les membres du groupe Prospero ont travaillé avec des écoles et des systèmes de formation. Six promotions ont découvert un autre pays, une autre culture théâtrale, une autre pédagogie, lors d’ateliers d’une durée minimale de 15 jours.
Chaque année des élèves de ces écoles se sont rendus à Berlin afin de participer à FINDPlus (Festival International New Drama), manifestation organisée au printemps par la Schaubühne, centrée sur l’écriture contemporaine et invitant une soixantaine de jeunes comédiens, leur faisant découvrir des spectacles, rencontrer des artistes et participer à des ateliers.

Nos objectifs sont

Faire émerger une nouvelle génération d’artistes et de publics

Mettre en place le théâtre de demain

Explorer de nouveaux modèles artistiques et de production par le dialogue interculturel

Accroître l’accessibilité du travail théâtral

Développer une nouvelle politique de diffusion audiovisuelle et de nouvelles plateformes (VOD)

Participer à la transformation du secteur dans son ensemble

Contribuer à nouvelle phase de construction européenne

Redonner un élan culturel à cette édification complexe

Actualités

« HUSBANDS » D’IVO VAN HOVE : ESPACE NARRATIF, ESPACE SCÉNIQUE

  MARIE-AUDE HEMMERLÉ Si Ivo van Hove s’empare régulièrement de matériaux cinématographiques pour construire un spectacle, ce n’est pas tant parce que l’aspect visuel l’interpelle que pour les histoires et les personnages mis en jeu. [...]

UN ESPACE DE PENSÉE POUR LE THÉÂTRE EUROPÉEN

Toute revue de théâtre ne prend son sens que si elle se construit autour d’un projet qui dépasse l’actualité immédiate de cet art pour l’inscrire dans une perspective plus large, articulant la création scénique, la [...]

SIX VILLES, UN PROJET, LE THÉÂTRE EN COMMUN

Dès 2006, six directeurs d’institutions ont décidé d’écrire un projet théâtral audacieux. Ils ont réuni les forces de leurs établissements : le Théâtre National de Bretagne (Rennes) qui est chef de file, le Théâtre de [...]

D’UNE GÉNÉRATION À L’AUTRE. MODES ET FORMES D’ÉMERGENCE DANS LE THÉÂTRE EN BELGIQUE FRANCOPHONE.

Si la Belgique naît comme État en 1830, le théâtre « belge[1] » ne devient une institution qu’après la Seconde Guerre mondiale, avec la création d’un Théâtre National, en 1945. C’est à ce moment [...]